Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2007


villiers.jpg           comissaire-courage.jpg 

Le président -courage a réveillé les français,

une catégorie de français, les somnolents .

et pour la première fois , un président capable d’exprimer

la différence entre voyous et honnêtes gens, 

 publiquement , sans  se  gener .

La paix ne s’ achète pas à coups de discours lénifiants

sortis en droite ligne d’ un exercice de style

sous la plume d’ un énarque talentueux .

Elle est K.O ,Chabot :K.O ² même .

pauvre Chabot ,chaque fois qu ‘elle l ‘ouvre

elle en prend une , bien plantée, bien lancée

Non 7 fois mais 77 fois, elle aurait du la tourner

et tourner son regard vers P.PD.A.

 qui, lui a un sans faute .

Le président a eu beau lui dire : «  il faut arrêter maintenant »

elle , l ‘oeil fixe et la pensée chevrotante en remettait une.

à Villiers-le-Bel, le Commissaire divisionnaire à Sarcelles (Val-d’Oise),

Jean-François Illy adepte du bouddhisme,

n’aime pas la violence,et décide de ne pas prendre son arme de service.

On respire mal solidairement avec lui .

Read Full Post »


Le président -courage a réveillé les français,
une catégorie de français, les somnolents .

et pour la première fois ,
un président capable de faire la différence
publiquement , sans se géner,
entre voyous et honnêtes gens.

La paix ne s’ achète pas à coups de discours lénifiants
sortis en droite ligne d’ un exercice
de style sous la plume d’ un énarque talentueux .

Elle est K.O ,Chabot :K.O ² même .

pauvre Chabot ,chaque fois qu ‘elle l ‘ouvre
elle en prend une , bien plantée, bien lancée
Non 7 fois mais 77 fois, elle aurait du la tourner
et tourner son regard vers P.PD.A. qui, lui a un sans faute .

Le président a eu beau lui dire
: « il faut arrêter maintenant »

elle , l ‘oeil fixe et la pensée chevrotante en remettait une.

à Villiers-le-Bel, le Commissaire divisionnaire

à Sarcelles (Val-d’Oise),
Jean-François Illy ,adepte du bouddhisme,
n’aime pas la violence,et décide
de ne pas prendre son arme de service.
On respire mal solidairement avec lui .

Read Full Post »


img_23599.jpeg 

help!

artiste cherche à bénéficier du mécénat d’ un groupe financier

le plus coté du monde international des affaires.

Monsieur l ‘artiste Mercier ci -dessous nommé

est à la croisée des chemins: entre deux particules :

artifice virant à la nullité et nomination à l ‘esbroufe.

Mathieu Mercier Sans titres 1993 – 2007 20 octobre 2007 – 6 janvier 2008

 L’ARC présente une monographie de Mathieu Mercier,

artiste français né en 1970.

Réunissant pour la première fois des œuvres emblématiques réalisées

 depuis 1993 ainsi que des pièces inédites,

cette exposition porte un regard « rétrospectif »

sur un travail qui, aussi bien en France qu’à l’étranger,

n’a jamais été vu dans son ensemble.

(  Mais  quelle  cruelle lacune  cela  eut  été )-note  de  l ‘auteur-

Mathieu Mercier mène une réflexion à la croisée de deux projets modernes

qui redéfinissent la place de l’objet dans l’art et dans la consommation courante.

Si le premier, avec le ready-made, vise à déplacer

l’objet ordinaire dans le champ de l’art, le second, industriel, cherche à installer

l’art dans la vie quotidienne.

Les productions de l’artiste, hybrides et autonomes,

se jouent des catégories.

 Au travers d’assemblages inattendus, il propose

de nouvelles cohérences : une étagère «Mondrian» conçue à

partir de produits de consommation (Drum and Bass, 2002),

une porte blindée en inox poli miroir déposée contre le mur (Porte Blindée, 2001),

un animal marin informe dans un aquarium

aux lignes architecturées (Holothurie, 1999),

une boucle en néon suspendue à une patère telle une corde

(Sans titre, 2004),

une boule de pétanque soudée à une barre d’acier (Sans titre, 2004)…

L’exposition Mathieu Mercier

bénéficie du mécénat du groupe

Galeries Lafayette

Read Full Post »


help! artiste cherche à bénéficier

du mécénat d’ un groupe financier

le plus coté du monde

international des affaires.

Monsieur l ‘artiste Mercier ci -dessous nommé est à la


croisée des chemins: entre deux particules :artifice virant à


la nullité et nomination à l ‘esbroufe.

Mathieu Mercier
Sans titres 1993 – 2007
20 octobre 2007 – 6 janvier 2008

L’ARC présente une monographie de Mathieu Mercier, artiste français né en 1970. Réunissant pour la première fois des œuvres emblématiques réalisées depuis 1993 ainsi que des pièces inédites, cette exposition porte un regard « rétrospectif » sur un travail qui, aussi bien en France qu’à l’étranger, n’a jamais été vu dans son ensemble.
Mathieu Mercier mène une réflexion à la croisée de deux projets modernes qui redéfinissent la place de l’objet dans l’art et dans la consommation courante. Si le premier, avec le ready-made, vise à déplacer l’objet ordinaire dans le champ de l’art, le second, industriel, cherche à installer l’art dans la vie quotidienne.

Les productions de l’artiste, hybrides et autonomes, se jouent des catégories. Au travers d’assemblages inattendus, il propose de nouvelles cohérences : une étagère «Mondrian» conçue à partir de produits de consommation (Drum and Bass, 2002), une porte blindée en inox poli miroir déposée contre le mur (Porte Blindée, 2001), un animal marin informe dans un aquarium aux lignes architecturées (Holothurie, 1999), une boucle en néon suspendue à une patère telle une corde (Sans titre, 2004), une boule de pétanque soudée à une barre d’acier (Sans titre, 2004)…
L’exposition Mathieu Mercier bénéficie du mécénat du groupe Galeries Lafayette

Read Full Post »


Un Sollers bouffi, cramoisi , bagouses aux doigts ,
dents gatés,bouche en cul de poule
et discours du même orifice .;

avec ses positions gaucho- erotico- bouffonico ,
son poing levé il vomit son discours
sur la « propagande d’ argent »
devant une Valerie Pecresse vêtue de lin blanc,
visage souriant, maitrisée,
le modèle français par excellence,
tout ce que Sollers ne peut encaisser .

Trop drôle d’ entendre cet histrion
développant son prêche sur la sexualité,
là, on se pose la question ?A t-il jamais su ?….
.Peut -être dans les livres !
en tout cas question de sexe-appeal,
il est en manque total.

La pauvre Cotta aurait pu ne pas être là,
elle appartient de toutes ses forces au passé.

Elle a trouvé le fil à coupé le beurre:
« tous ces gens ne peuvent pas grand chose »

Renaud :quel dommage qu ‘ il soit si planétairement ailleurs qu ‘avec nous.
surtout ne pas oublier une jolie

et courageuse intervention de
Morane étudiante à Orléans:
« je vous le dis dans les yeux , Madame la Ministre : merci »
un grand bol d’ air frais.

Read Full Post »

Chez « Esprits libres »


h_9_ill_911657_pecresse.jpg 

 

 

Un Sollers bouffi, cramoisi , bagouses aux doigts ,

dents gatés,bouche en cul de poule

et discours du même orifice .;

avec ses positions gaucho- erotico- bouffonico ,

son poing levé il vomit son discours sur

 la «  propagande d’ argent »

devant une Valerie Pecresse vêtue de lin blanc,visage souriant,

maitrisée, le modèle français par excellence,

tout ce que Sollers ne peut encaisser .

Trop drôle d’ entendre cet histrion

développant son prêche sur la sexualité,

 là, on se pose la question ?

A t-il jamais su ?…..

Peut -être dans les livres !en tout cas question de sexe-appeal,

il est en manque total.

La pauvre Cotta aurait pu ne pas être là,

 elle appartient de toutes ses forces au passé.

Elle a trouvé le fil à coupé le beurre: 

« tous ces gens ne peuvent pas grand chose »

Renaud :quel dommage

qu ‘ il soit si planétairement ailleurs qu ‘avec nous.

Surtout ne pas oublier une jolie et courageuse intervention

de Morane étudiante à Orléans:

je vous le dis dans les yeux , Madame la Ministre : 

« merci »

un grand bol d’ air frais.

Read Full Post »

Parlez-vous le Chavez ?


 » Le président vénézuélien, en visite à Paris,

est célèbre pour son langage fleuri

qui tranche avec les paroles feutrées des alcôves diplomatiques »

Laurent Suply (lefigaro.fr)
20/11/2007 | Mise à jour : 14:11

hhhhhhhhomm.jpg 

Charmant ou inquiétant euphémisme

 de la part de Laurent Suply un journaliste

 complaisant avec la langue française.

 « assassin », «  âne» , « borracho », « drunk man  »

Le Venezuela a simplement repris contact avec l ‘ homme singe.

Mr le Président vénézuélien ne doit pas pouvoir se servir

d’ un fil de soie, même pour étrangler !

Read Full Post »

Royale Rama Yade


medium_rama_yade_photo_alain_azria.jpg

<http://www.google-analytics.com/urchin.js

c’est une porcelaine du plus pur argile

qui est apparue samedi soir chez Ruquier ,

Nous étions des amis sous le charme

de cette belle et royale jeune femme ,

intelligente , fine.

 J’ associai pour ma part un chant Ravélien

 à son image et dans le même temps

je notai cette solide structure apte

à résister à toute épreuve dans la jungle politique .

Les Boutin, Bachelot et autres du même style peuvent

 aller prendre des leçons de rattrapage

pour récupérer mon attention.

Je les débarque .

Read Full Post »

Année de ma Renaissance


Je ne peux expliquer ma « conversion » a l’Art en Berbérie que dans cet attachement naturel indestructible à ma terre de naissance ,l ‘Algérie,aux villes d’ Oran et de Mostaganem par ou je suis passée de l ‘enfance à l ‘adolescence puis à l ‘étape de jeune femme. Avec les années une autre moi même transformait ces joyaux nés sur ces rives en une captive heureuse ,unie, bénie , éperdument liée à ces deux souveraines de ma vie algérienne.
Références et images m’ont été enseignés mais je sentais un autre parfum , un je ne sais quoi impalpable,qui me donnait le sens du contenu invisible de la mère patrie agenouillée entre deux rives de la Méditerranée . L ‘enfant revêtait la vorace et majestueuse charge de la société à la quelle elle appartenait sans même s’en rendre compte. Intinéraire stylisé ou se sont entassées les images imposées par un environnement classiquement orienté , selon lui dans le sens de la flèche des nordiques et des sans -soucis.J’étais un produit destiné à faire son entrée sur la scène coloniale dont j ‘avais épousé les vertus et ignoré les vices .
Le vingt et unième siècle me voit dans mon essence :j ‘étais la fille de ma mère de ma famille de ma culture , et j ‘en mourais sur mes toiles. Mon origine géographique jaillissant comme un geyser , mes liens essentiels ,avec ma terre de naissance rendaient fécondes mes heures de méditation sur l ‘art et le concept de l ‘art.
je reprenais vie dans un domaine ou je plongeais en larmes, avec ivresse et reconnaissance , car dans le même temps je devenais le peintre du futur de l ‘Algérie indépendante .Je me reconnaissais dans ces jeunes peintres algériens du nord , du sud, dans le désordre des temps et des lieux.,

Read Full Post »

Année de la Renaissance


djilaapour-blog.jpg

  

Je ne peux expliquer ma « conversion » à

l’Art en Berbérie que dans cet attachement naturel

indestructible

 à ma terre de naissance ,

l ‘Algérie,aux villes d’ Oran et de Mostaganem

 par ou je suis passée de l ‘enfance à l ‘adolescence puis à

l ‘étape de jeune femme.

Avec les années une autre moi même transformait

 ces joyaux nés sur ces rives en une captive heureuse ,

unie, bénie , éperdument liée

à ces deux souveraines de ma vie algérienne.

Références et images m’ont été enseignés

mais je sentais un autre parfum ,

un je ne sais quoi impalpable,

qui me donnait le sens du contenu invisible

de la mère patrie agenouillée entre deux rives de la Méditerranée .

 L ‘enfant revêtait la vorace et majestueuse

 charge de la société

 à la quelle elle appartenait

sans même s’en rendre compte.

Intinéraire stylisé ou se sont entassées

les images imposées

par un environnement classiquement orienté ,

selon lui dans le sens de la flèche

des nordiques et

 des sans -soucis.

J’étais un produit destiné à faire son entrée

sur la scène coloniale

dont j ‘avais épousé les vertus et ignoré les vices .

Le vingt et unième siècle

 me voit dans mon essence :

j ‘étais la fille de ma mère ,

de ma famille de ma culture ,

et j ‘en mourais sur mes toiles.

Mon origine géographique

jaillissant comme un geyser,

 mes liens essentiels

avec ma terre de naissance

rendaient fécondes

mes heures de méditation

 sur l ‘art et le concept de l ‘art.

je reprenais vie dans un domaine où

je plongeais en larmes,

avec ivresse et reconnaissance ,

car dans le même temps

 je devenais le peintre du futur

de l ‘Algérie indépendante .

Je me reconnaissais dans

ces jeunes peintres algériens du nord ,

du sud, dans le désordre des temps et des lieux.,

Read Full Post »