Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for 28 mars 2008


Cote d’alerte sur le marché de l’art
http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/cote-d-alerte-sur-le-marche-de-l-art_149196.html
 » Avec sa clientèle richissime, son offre portée par la mondialisation et son fonctionnement singulier, le monde des collectionneurs veut croire qu’il échappera à la crise. Et pourtant..  »

les enchères grimpent à toute allure

BLABLABLOG : petits carnets bavards d’un amateur » Blog Archive » Blabla 239 : Emprunts d’empreintes

on apprend que Mr Philippe Segalot qui Philippe Ségalot,
qui achète souvent pour le compte de François Pinault
à exposé la Galerie Emmanuel Perrotin
(76, rue da exposé à la e Turenne, Paris III°),
21 nov 2005 :Charles Ray qui, à l’entrée de l’exposition,
montre le moulage pris sur le vif de son sexe,
greffé sur un mannequin de vitrine, avec poils authentiques (Male Mannequin, 1990).
et l ‘ on continue sur le mode:

Le Figaro – Actualité en direct et informations en continu

 » L’art est devenu l’une des dernières valeurs spirituelles de notre société « ,constate Fabrice Hergott, directeur du musée d’Art moderne de la Ville de Paris.Le Britannique Damien Hirst, jeune artiste des plus habiles, a vite saisi que le prix est l’étalon de la valeur artistique. Cynisme ou inconscience, il en a fait la démonstration en mettant sur le marché le moulage d’une tête de mort serti de 8 601 diamants, une œuvre intitulée Pour l’amour de Dieu et qui fait la synthèse entre le désir de paraître, l’exaltation du luxe, la distinction par le prix – 65,5 millions d’euros, un record pour un artiste vivant – et l’image de la finitude absurde. L’objet a été acheté par un  » groupe d’investisseurs  » où l’on retrouve… Damien Hirst et son marchand. Les artistes spéculateurs n’hésitent plus à racheter leurs propres œuvres pour soutenir leur cote, comme une entreprise le fait avec ses actions « les artistes expriment l ‘ indicible »

J ‘arrive :Que représente un artiste pour ces milliardaires, ces marchands de chair d’ artiste, ces trafiquants d ‘ art au dessus de tout soupçon, ces faiseurs de réputation de fantoches de l ‘art , ces mortifères qui creusent les tombes des jeunes étudiants de la vie , séduits par le coup de crayon d’ un Michel Ange ?
le chemin emprunté par l’artiste qui a consacré sa vie à tâtons, sans repères,qui s’est élancé dans le monde inconnu de l ‘enfance, ignorant des routes périlleuses , inventeur de ses folles certitudes, avec passion et découragement aussi, sachant seulement qu’il est sur sa route en religion, celui là , parce qu ‘il n ‘a pas les accointances des décideurs de l ‘art aura œuvré dans le vide .
Il faut que le public, ceux qui sont censés ne rien savoir , les pauvres types de la rue soient informés des manipulations à faire vomir des pratiquants de l ‘art de tuer les artistes. Tandis que l’artiste perd la notion du confort pour créer, ce sont les féroces des places financières qui font et défont les destins e ceux sans qui ils ne seraient que robots à

f ric.

Read Full Post »