Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Algérie’


Le Monde.fr : A Alger, ouverture de la bibliothèque André-Mandouze – Culture

(Dz Lit) Claudine Chaulet

 

“Mais pour ce grand chrétien, l’insoumission était “un acte de foi”.
“Grand chrétien ” il faudra nous expliquer ce qu ‘est un grand chrétien!!
et comment  on  le  reconnait.
Le Christ aurait- il distribué des degrés de chrétienté?
Pour moi Mandouze est un grand traitre qui est venu à Alger
et a voulu ignorer ce petit peuple algérois. Parce  que  vous
n ‘allez pas venir nous faire croire que Mandouze s’est trouvé en 1946 immergé  
dans un bain de colons affamés de supériorité ,
incultes , indignes de son attention.
A  moins qu ‘il ne se soit trouvé comme par hasard
 face à des étudiants indignes de son  attention d’ enseignant ,
tous fils de colons bornés, incapables d ‘accéder à  son savoir ?
Je crois que la définition de la foi devrait être revisitée par le clergé
et les hautes autorités de l ‘église ( ” hautes “ce qui ne devrait pas signifier
grand chose pour les chrétiens , car y a -t-il un haut et un bas chrétien ? )
donc hautes autorités qui devraient revoir leur  copie ,
 ne serait -ce que pour se préserver elles- mêmes
d’ une désertification due à ses prises de position politique qui ,
 je le soupçonne ,ne doivent pas plaire au Christ dont elle se réclame.
Mais que l ‘église ce grand corps malade aille   donc
 se refaire une santé en toute bonne foi, ce qui serait
 un premier pas vers le Christ dont elle se réfère .
. “Aux yeux des Algériens d’origine française et figures
du combat indépendantiste, Mandouze incarnait
“à la fois (Claudine et Pierre Chaulet, )
un intellectuel engagé et un christianisme vécu sans concession ni compromission”.
Quand aux Chaulet ( :
M’étant trouvé, par un hasard historique, au contact depuis 1951, avec des
responsables algériens du mouvement de jeunesse, éducatifs et politiques, j’avais
perçu très vite la justesse des revendications nationalistes et partagé leurs analyses de
la situation. )
Ces Chaulet là avaient perçu très vite une injustice sociale mais ils avaient mis plus de
temps pour ne pas percevoir au nom de cette justice sociale , les atrocités perpétrées
sur des enfants, des civils , des innocents et ils avaient fermé les yeux  d’ intellectuels
bien sur, pas  des yeux de pauvres gens pris aux pièges de savants de la pensée issus
de “témoignage chrétiens “
 

 

 

Read Full Post »


La république des livres

A l ‘ inverse de Jean Mauriac et quelques uns avec moi, ceux que les français ont appelé avec un sens développé de l ‘ humour les « pieds -noirs » ,nous avons cessé depuis longtemps , exactement depuis cinquante ans cessé d’ admirer et François Mauriac et le général de Gaulle .Pour être tout à fait honnête , c’est avec complaisance et débauche de mots que
j ‘affiche mes propos les plus acides à ce sujet .
Pourquoi? Parce que nous avons , comme des imbéciles continué à vivre avec un petit bout de notre terre natale dans le coeur, parce que tous les beaux sentiments des Jean Mauriac et consorts ne nous font ni chaud ni froid. Mozart, nous aussi nous connaissons et nous lui laissons tous les pins bordelais pour les pas que nous ne ferobns plus de l ‘autre coté de la Méditerranée ;Au fait est-ce que Messieurs Mauriac père et fils , ont ils eu une idée d’ un certain poids du mensonge et du mépris de leur grand général à notre égard, nous les pieds- noirs?
Ce n ‘est pas un crachat qu il mérite c ‘est l ‘ oubli dans le linceul.
Nous nous sommes crus bêtement français au même titre que les berrichons ou les auvergnats, nous n ‘avons eu qu ‘ une mère , la France , une France lointaine qui a su faire appel à nos pères pour les envoyer se faire casser la gueule à Cassino.
Alors , les états d’ âme de Monsieur Jean Mauriac , comme ils sont insipides!

Read Full Post »


http://www.wikio.fr/blogs

mais qu ‘allaient ils faire en Algérie,?
LEs églises se vident en France, certaines ferment faute de servant,
sachant que la religion islamiste interdit à un musulman de se convertir à une autre religion,quelle graine de mauvais sens leur passe par la tête ?
 ..Sachant Bouteflika et ses vertus de père du peuple algérien, quel est le but de l ‘église?
A-telle besoin de fabriquer de nouveaux martyrs?

 

Read Full Post »


http://www.wikio.fr/blogs

Marguerite Taos Amrouche
femme de lettres , algérienne francophone

art contemporain - galerie virtuelle oho-art.com

Je ne peux expliquer ma « conversion » a l’Art en Berbérie que dans cet attachement naturel indestructible à ma terre de naissance ,l ‘Algérie,aux villes d’ Oran et de Mostaganem par ou je suis passée de l ‘enfance à l ‘adolescence puis à l ‘étape de très jeune femme. Avec les années une autre moi même transformait ces joyaux nés sur ces rives en une captive heureuse ,unie, bénie , éperdument liée à ces deux souveraines de ma vie algérienne.
les références et les images m’ont été enseignées mais je sentais un autre parfum , un je ne sais quoi impalpable,qui me chuchotait le sens du contenu invisible de la mère patrie agenouillée entre deux rives de la Méditerranée . La petite que j ‘étais se laissait emmailloter par cette société comme une image appartient à son miroir pour le temps d’un regard, sans soupçonner sa dépendance à cette condition dorée .
. Itinéraire stylisé où s’affichaient des schémas imposés par une société vorace , ambitieuse , acharnée à la réussite, héritière d’ un esprit bâtisseur , triomphante , bon enfant aussi.
J’étais un produit destiné à faire son entrée sur la scène coloniale dont les vices et les vertus. avaient été masqués par une éclatante douceur de vivre .
Vint le vingt et unième siècle dans la plénitude de la vie d’ une centenaire munie de tous les passeports de la Méditerranée ,c’était moi la même complètement détruite et reconstruite, passée d’ une Algérie dévorante à une Algérie renaissante ,qui m ‘accueillait bras grand-ouverts .
J ‘étais la fille de ma mère, de ma famille,de ma culture , et j ‘en mourais sur mes toiles. Mon origine géographique jaillissant comme un geyser, mes liens essentiels avec ma terre de naissance l ‘Algérie rendaient fécondes mes heures de méditation sur l ‘art et le concept de
l ‘art.
Je reprenais vie dans un domaine où je plongeais en larmes, avec ivresse et reconnaissance , car dans le même temps je devenais le peintre du futur de l ‘Algérie indépendante .Je me reconnaissais dans ces jeunes peintres algériens du nord , du sud, dans le désordre des temps et des lieux., Tout ce que j ‘avais subodoré du temps de ma jeunesse,les poètes, les conteurs, les chants des montagnes,dans la vallée du Chéliff, le chants de Marguerite Taos Amrouche que j ‘ai eu l ‘occasion de rencontrer chez elle à Paris bd des Batignoles , je les rejoins comme si je rentrais à la maison.

Read Full Post »


http://www.wikio.fr/blogs

Pour ce jour de Noël ,

dans cette période chahutée

où chacun se cherche un raison

la plus humanitaire d’exister ,

où les religions exercent leurs talents

pour être au top de la magnifique pertinence

d’ un hit-pareade planétaire moi,

j ‘ai trouvé ce qu’écrivait Izarar Bélaïd,

plus connu sous le nom de Bélaïd At-Ali

du fond de son lit d’ hôpital à Oran

,après une vie de tribulations :

un kabyle « sans grade »,

sans renommée tapageuse,

un de ces hommes qui compte

sans l ‘avoir jamais même soupçonné.
« Merci pour les deux derniers numéros

de Témoignage Chrétien attendus avec impatience

: j’ai fini par m’y habituer.

Ce qu’on y lit est toujours plein d’une certaine bonté,

d’une charité qui fait du bien. Chrétien ou non, on aime entendre dire des choses douces, indulgentes, compréhensives…

surtout quand on en sent le besoin. »
Il lit aussi l’Évangile selon saint Luc et les Actes des Apôtres,
« j’ai presque peur d’y trouver une

certaine justification de ma pauvre vie égoïste.. »

Read Full Post »


http://www.wikio.fr/blogs

Dans l émission « C dans l ‘air» il n ‘y avait pas « 343» salopes ,
il n ‘ y en avait qu ‘ une!
À Enrico Macias:-
« il y a des raisons si vous ne pouvez pas retourner en Algérie»,
dit elle en se grattant le nez.
l’ami Enrico ouvre des yeux ronds;
Halimi :la défenseur des poseuses de bombe à Alger
(ce sera son titre pour le restant de ses jours, après quoi,
on s’en passera facilement.
Comme on se passe aisément de Tillon.)
en pleine guerre d’Algérie, elle défend les militants du FLN
c’est vrai , elle raconte que sa mère méprisait les Arabes ,
alors la fille est devenue une névrosée de la persécution;
et c’est devenu son fond de commerce
On se demande pourquoi elle a quitter sa
Tunisie natale pour venir se réfugier dans un pays de tribunaux
d’ exception, ou elle a tant souffert.
On peut compter sur elle et ses regards vicelards, pour la paix des peuples .
Dieu merci, les algériens , les pieds noirs et
les français « de souche » n ‘ont pas besoin
de la chafouine pour se parler et s’ apprécier.
J’allais oublier dans la même émission
Marc FERRO:: » je suis métropolitain moi!
Et encore: « L ‘Algérie ?département français,?
c’était une fiction pour les pieds -noirs »
Nous les pieds -noirs , des héros de science fiction…….
p

Read Full Post »


madone.jpg       luce-caggini-realisatrice.jpg

Le blog de Bernard Antony: Houria Bouteldja et les « Souchiens »

La harpie de service madame Houria Bouteldja

parle seule bavant sa haine .

Dés que le mot Israël est prononcé ,

son fiel lui redonne vie,

crachant son aigreur,son venin anti-français .

Stop , ça suffit , cette psychopathe

n ‘a pas sa place dans une réunion de qualité

son apparition est un outrage à tout ce

que nos ainés nous ont enseigné:

le respect .

Quand Frédéric Taddei surfe sur un article

du « Time » annoncant la mort de la culture française :

« trahison », « pale copie » « risée » voilà tout

ce que représente Bernard Henry Levy ,

(sous entendu juif  pour elle.)

 « effrayant , tout ce que fait Sarkozy »

 « lois iniques »

Touraine :

 « j ‘ai la conscience tranquille »

la vipère du plateau de tv: « vous avez tort »

moi, j ‘aurai peur de recevoir

un jet de sang contaminé

si jamais je disais devant elle:

« moi , Madame ,

je suis un pur produit de la colonisation ,

celle dont vous parlez la langue »

 

Read Full Post »